Archive for the ‘Londres pratique: démarches et à savoir’ Category

La Bank of England remplace ses pièces et billets en livre sterling


2017
02.26

Spécial argent: en 2017, la Bank of England fait le ménage dans sa devise, la livre sterling. Débarrassez-vous de vos vieux billets de £5 avant le 5 mai 2017 et de vos vieilles pièces de £1 avant le 15 octobre 2017. Après ces dates, les commerces britanniques n’accepteront plus ces moyens de paiement puisqu’ils seront remplacés par la nouvelle pièce de £1 et le nouveau billet de £5. Après les dates limites, vous pourrez toujours aller échanger ces moyens de paiement à votre banque. Si votre banque ne les acceptent pas, Bank of England sur Threadneedle Street les acceptera toujours.

Les nouvelles pièces de £1 seront mises en circulation au Royaume-Uni à partir du 28 mars 2017 et au fur et à mesure devront remplacer les pièces de £1 actuelles pendant une période de 6 mois jusqu’à la date butoir du 15 octobre 2017. D’ici le mois d’août 2017, 50% des pièces de £1 dans votre porte-monnaie devraient être des nouvelles pièces. Pourquoi les Britanniques remplacent-ils ces livres sterling en 2017? Tout simplement pour limiter la contrefaçon. Actuellement 1 pièce sur 30 serait fausse!

Quant aux billets de £5 mis en circulation depuis le 13 septembre 2016 (qui ont d’ailleurs fait polémique auprès des vegans/végétariens à cause de graisse animale présente dans le billet), ils remplaceront donc le 5 mai 2017 les anciens billets de £5 qui n’auront plus cours légal dans les commerces britanniques. Les nouvelles pièces de £2 entreront en circulation en avril et juillet 2017, ainsi que les pièces de 50 pence en septembre 2017. La date de retrait des pièces de £2 et £0,50 utilisées actuellement n’est pas encore communiquée.

Des nouveaux billets de £10 seront mis en circulation en septembre 2017. Les billets de £20 vont également être changés d’ici 2010 bien que le nouveaux modèle ne soit pas encore décidé. Cependant il n’est pas prévu que les billets de £50 soient remplacés.

N’hésitez pas en parler à vos amis et votre famille en France qui gardent certainement quelques livres sterling dans leurs tiroirs. Plus d’information sur ce changement de monnaie britannique.

argent livres sterling

15 choses à faire à Londres avec des enfants


2015
07.26

Vous allez visiter Londres avec des enfants ? Vous trouverez ici 15 idées de choses à faire à Londres en famille.

  1. Assister à la relève de la garde devant Buckingham Palace qui a lieu tous les jours en été et une fois tous les deux jours le reste de l’année, à 11h30 (arriver 30 minutes à 1 heure en avance). C’est gratuit.
  2. Se promener ou faire un pique-nique dans l’un des nombreux parcs de Londres (penser à acheter des noix/noisettes avant afin de nourrir les nombreux écureuils pas farouches). Hyde Park et St James Park sont les plus classiques à Londres mais pensez aussi à Hampstead Heath ou Primrose Hill, tous les deux dans le nord de Londres, qui offrent de chouettes vues sur Londres.
  3. Visiter le Science Museum pour les scientifiques en herbe. Entrée gratuite.
  4. Faire la chasse aux dinosaures au Natural History Museum pour se sentir un peu comme à Jurassic Park. Entrée gratuite.
  5. Monter à bord d’un bus à impériale et s’assoir à l’étage au premier rang. D’une part vous aurez une super vue sur Londres et d’autre part, ça vous coûtera beaucoup moins cher (£1,50) que les bus touristiques style Big Bus Tour ou The Original Tour (comptez £20+). Voir mon article sur Londres en bus pour des idées de parcours.
  6. Poser à côté des stars de cinéma en statue de cire à Madame Tussauds. Entrée payante.
  7. Traverser la Tamise en marchant sur le plancher en verre de Tower Bridge et admirer la vue sur Londres. Entrée payante.
  8. Visiter les studios d’Harry Potter pour les accros en sorcellerie. Réservation indispensable plusieurs semaines voire mois à l’avance. Entrée payante.
  9. Monter à bord d’un navire utilisé pendant la 2nde guerre mondiale transformé en musée, le HMS Belfast. Amarré sur la Tamise. Entrée payante.
  10. Se balader dans le marché de Camden Town et notamment le Stables Market avec ses anciennes écuries reconverties en stands. A côté de l’écluse, vous verrez un marché pour y déjeuner avec des plats de plein de pays différents pour que chacun y trouve son compte.
  11. Emmener les enfants jouer au Diana Memorial Playground où ils pourront grimper dans un bateau de pirates ! Entrée gratuite.
  12. Visiter un musée sur les jouets d’antan au Pollock’s Toy Museum. Entrée payante.
  13. Visiter une ferme dans la ville par exemple Hackney City Farm ou encore Kentish Town (entrée gratuite pour les deux) et voir ainsi des cochons, lapins, ânes…
  14. Visiter le zoo de Londres pour voir entre autres des pingouins, lions et girafes. En sortant, faire un tour au parc Primrose Hill, juste derrière. Entrée payante.
  15. Dans la thématique des animaux, se rendre à l’aquarium de Londres, qui se trouve à côté de le London Eye, la grande roue de Londres. Entrée payante.

Évidemment mieux vaut réserver tôt votre séjour en matière d’hébergement et billets pour vous rendre sur place, Voyage-Privé.com propose notamment des séjours à prix attractifs dans des établissements haut de gamme. De même pour les attractions payantes puisqu’une réduction est souvent proposée en réservant sur Internet et ça évite également de faire la queue, qui peut être assez longue (particulièrement à Madame Tussauds).


Pour avoir encore plus d’idées/activités pour un voyage à Londres avec des enfants, je vous conseille le guide de voyage Partir en famille Londres qui a plein d’idées, de photos et un livret de jeux pour les enfants.Natural History Museum

 

Les aéroports de Londres: comment s’y rendre


2015
02.02

Pour se rendre dans l’un des 5 aéroports de Londres, vous trouverez dans cet article les différentes possibilités en transport en commun ou bien en taxi. L’aéroport de Londres le plus facile d’accès est celui d’Heathrow. Les tarifs mentionnés sont pour un aller simple.

1. Heathrow Airport. Situé à 32km à l’ouest de Londres. Le plus fréquenté avec plus de 70 millions de voyageurs chaque année.

Métro : Direct avec la Piccadilly Line en 50 minutes depuis Piccadilly Circus (£3.10 ou £5.10).
Train : Heathrow Express depuis Paddington en 15 minutes (£21,50 ou £26,50).

2. Gatwick Airport. Situé à 45km au sud de Londres. Le 2ème aéroport londonien le plus fréquenté avec plus de 70 millions de voyageurs chaque année.

Autocar :

  • National Express depuis Victoria en 1h05/1h20 (à partir de £10).
  • Easybus (à partir de £2) depuis Earl’s Court (1h05) ou depuis Victoria, puis Vauxhall Park, Stockwell, Streatham High Road ou depuis Waterloo (1h).

Train :

  • Gatwick Express depuis Victoria en 30 minutes (£17.75 ou £19.90).
  • Thameslink depuis London Bridge et St Pancras.
  • Southern depuis Clapham Junction et East Croydon.

avion Ryanair

3. Stansted Airport. 64km au nord-est de Londres. Plus de 17 millions de voyageurs annuels.

Autocar :

  • National Express A6 depuis Victoria (£8.50) en 1h25/1h40, A9 depuis Stratford et Liverpool Street (£10.50) en 45 minutes/1h.
  • Terravision A50 depuis Victoria (£9) en 1h15, A52 depuis Stratford (£6) en 40 minutes et A51 depuis Liverpool Street (£8) en 55 minutes.
  • Easybus EB7 (à partir de £2) depuis Baker Street (1h15) ou EB6 depuis Old Street (1h).

Train: Stansted Express en 36 minutes jusqu’à Tottenham Hale et 47 minutes pour Liverpool Street. A partir de £12.

4. Luton Airport. Situé à 56km du nord-ouest de Londres. Plus de 9 millions de passagers annuels.

Autocar :

  • National Express A1 (à partir de £5) depuis Victoria, passant à Marble Arch, Baker Street, Finchley Road, Golders Green.
  • Green Line 757 (£10) depuis Victoria, puis Finchley Road, Brent Cross.
  • Easybus (à partir de £2) depuis Victoria, puis Marble Arch, Baker Street, Finchley Road, Golders Green ou depuis Liverpool Street. Durée: 50 minutes depuis Victoria ou 60 minutes depuis Liverpool Street.

Train : Depuis St Pancras en 25 minutes puis navette en 5 minutes. A partir de £12.

5. London City Airport. Situé dans l’est, à 9,6km du centre de Londres. 3 millions de voyageurs annuels.

Métro Docklands Light Railway (DLR) : 35 minutes depuis Piccadilly. £2.80 ou £3.30.

Taxi : En voyageant à plusieurs, il est sans doute plus intéressant de partager un chauffeur privé pour se rendre dans un aéroport, avec par exemple Pickmecab*, une entreprise française qui vient de lancer son activité au Royaume-Uni. Il faut réserver et payer en avance sur leur site le taxi avec son choix d’horaire. De même pour un voyage de nuit quand il n’y a plus de transport en commun, le taxi est une bonne solution pour se rendre à un aéroport à Londres. Profitez d’ailleurs de 10% de réduction avec le code VOILALONDRES10 à utiliser avant le 31 mars 2015*.

*Article en partenariat avec Pickmecab.
logo_PICKMECAB_byEcotravel2

Trouver un logement à Londres – mode d’emploi


2014
10.29

Trouver une colocation à Londres ou votre propre appartement à Londres peut s’avérer le parcours du combattant. Voilà plein de conseils pour louer dans la capitale. En presque 5 ans à Londres, j’ai vécu dans 5 maisons / appartements différents, je voulais donc vous faire part de mon expérience et mes conseils.

Arnaques: attention à cette arnaque très courante au cours de laquelle un proprio vous dira qu’il ne peut pas se déplacer parce qu’il habite à Cambridge (ou autre ville) mais vous propose de faire le virement sur Western Union. En général, les offres de logement de ce type sont très alléchantes et du coup se repèrent plus facilement, avec par exemple un loyer deux fois moins cher que le loyer moyen du quartier avec en plus la Council Tax et les charges incluses.

Caution (deposit): Le montant s’élève en général à 2 à 4 semaines pour une coloc, et de 4 à 6 semaines pour un appartement. Elle sera rendue plusieurs jours voire semaines après votre départ.

Colocation à Londres: Documents requis: En coloc, en général aucun document puisque le contrat est fait à l’amiable (rarement un contrat signé) et la caution payée. En agence pour votre appart’, seront requis en général passeport ou carte d’idendité, relevés de compte, copie d’une facture de l’adresse précédente. Des credit checks et reference checks sont souvent effectués. En fin d’article vous trouverez plusieurs sites où chercher une colocation à Londres.



Contrat: Chaque agence propose ses propres conditions. Il est possible pour certaines de signer un contrat d’un an, sans possibilité de terminer le contrat avant les 12 mois, pour d’autres (plus courant), le contrat sera aussi d’une durée d’un an mais avec possibilité de le terminer après 6 mois.

Inventaire: En emménageant, prenez bien soin de prendre des photos de tout ce qui a l’air suspicieux ou cassé dans votre appart’ et d’envoyer les photos à l’agence juste après votre emménagement. Si vous gardez les photos pour vous, ça ne sert quasiment à rien puisque ça ne sera pas recevable.
IMG_20141023_140314
Loyer: En colocation, les loyers sont parfois définis à l’amiable, c’est à dire en fonction de la taille de la chambre mais dans de nombreux cas, le propriétaire a défini un loyer global de la maison et les locataires ont divisé le montant du loyer en parts égales et peu importe la taille de la chambre. Par exemple, une maison avec un loyer global de £2 400 avec 4 chambres de tailles différentes qui proposera chaque chambre à £600 est source de malentendus. Renseignez-vous avant de signer car rien de plus agaçant de découvrir que ses colocataires payent le même loyer que vous en ayant une chambre 2 fois plus grande!

Meubles: Il n’y a pas de loi au Royaume-Uni obligeant le propriétaire à fournir tel ou tel meuble, encore moins de fournir couverts et assiettes. A vous de demander ce que vous jugez nécessaire. Le canapé pour le salon, une table et des chaises, une armoire dans la chambre sont indispensables à mon goût mais un bureau dans la chambre pas vraiment. Pensez à demander avant la signature du contract sinon il y a des chances que cette demande soit vite oubliée.

Préavis: La même durée pour le locataire et propriétaire, en général de 2 à 4 semaines pour une coloc, et de 4 à 6 semaines pour un appartement.

Propriétaire: Eviter de choisir un appartement à Londres avec votre propriétaire y vivant. Vu le nombre de personnes dans mon entourage qui ont eu des déboires à cause d’un propriétaire qui voulait un peu trop tout contrôler. Vous n’êtes pas chez vous donc il y a de grandes chances que vous soyez perdants. Parmi les histoires de dingues que l’on m’a raconté ou que j’ai vécues:

– des locataires ont été renfermés à clé dans leur chambre par un propriétaire jusqu’à ce qu’ils payent leur loyer (en retard de quelques-jours)
– interdiction d’ouvrir la porte d’entrée même quand on attend un colis.
– un proprio qui ne veut pas rendre la caution inventant quelquechose de cassé qui était déjà cassé à l’emménagement mais pas d’inventaire à l’époque
– des proprio qui interdisent aux locataires d’héberger d’autre personnes même pour une nuit (et qui viennent vérifier en douce de temps en temps)
– des proprio qui demandent de payer pour chaque nuit passée dans l’appart d’un ami ou famille (même pour une nuit!)

Recours: Il y a tellement d’abus des propriétaires pour des raisons valides ou non, vous pourrez lire plus à ce sujet sur Adviceguide et le site du gouvernement NIdirect prenez conseil auprès de Citizen Advice.


Sites web:

Zoopla: regroupe les listings de pleins d’agences, bons outils de recherchent permettant de cibler un quartier, un montant de loyer…
Gumtree pour des annonces surtout par des particuliers, les agences peuvent aussi publier aussi dessus mais ne sont pas toujours exactes/ toujours disponibles. Pas super pratique comme site.
Find a Property a réalisé une carte du métro avec une estimation du montant des loyers en fonction de la taille de l’appart et la station de métro.
Spareroom EasyRoommate et Flatshare pour trouver une colocation à Londres.

Vous aussi vous avez des histoires de fous à raconter? Partagez les en commentaires.

Arrivée à Londres: Quel opérateur téléphonique choisir?


2013
04.01

Vous venez de vous installer à Londres, l’une des premières choses à faire est d’obtenir un numéro de portable anglais afin d’être joignable. Si vous n’avez pas de numéro anglais, vous avez peu de chances d’être appelé par des recruteurs pour un job puisqu’ils vont penser que vous n’êtes pas au Royaume-Uni actuellement (excepté si vous avez un profil recherché).

Quel est le meillleur opérateur téléphonique est l’un des sujets les plus abordés sur les forums pour Français à Londres. D’après mon expérience et celles de mon entourage, voilà les bons plans téléphonie à Londres. Ces offres ci-dessous sont l’équivalent d’une mobicarte, c’est à dire aucun contrat, vous achetez une sim, une recharge et c’est tout, pas d’engagement.

  1. £20 chez Giffgaff= Internet illimité + appels en UK illimités + textos illimités. Plusieurs offres avec 4GB de data pour internet pour £15 pourront vous suffir. Pour appeler en France, ajoutez du crédit en plus (£5 minimum): 2 centimes la minutes vers un fixe en France (5 centimes vers un portable). Profitez de mon lien de parrainage Giffgaff pour recevoir votre carte sim gratuitement chez vous et £5 de crédit offert quand vous activerez votre carte sim (bon plan: £10 offerts jusqu’au 31 juillet 2017).
  2. £25 chez Three=Internet illimité + 500 minutes d’appels en UK+ 3000 textos. Pour appeler l’étranger chez Three ajouter du crédit (£5 minimum): 3p appels vers un fixe en France (10p vers mobile) an ajoutant 427 davant un numéro de mobile (428 devant un fixe).
  3. £25 chez O2 pour 5GB de data + 3000 minutes + 4000 textos sans contrat: l’avantage d’O2 c’est l’app O2 Priority qui permet de bénéficer de plein d’avantages, par exemple une boisson chaude gratuite à Caffe Nero toutes les semaines, lunch meal à £1 à Boots, Upper Crust, WH Smith, snack/boisson gratuite toutes les 2 semaines à Boots…

Iphone

Alors si vous avez un portable qui fonctionne, aucun intérêt de prendre un abonnement sur 1 an et demi ou 2 ans. Par ailleurs, il n’est pas possible de résilier un contrat de téléphonie parce que vous retournez en France. Ici les contrats sont stricts (lisez-les). Nombreux sont les Français qui souscrivent un contrat en Angleterre puis repartent au pays après quelques mois après. Les opérateurs vont donc continuer à prélever le montant mensuel.

Si c’est votre cas, la seule solution règlementaire est de revendre à quelqu’un votre abonnement et téléphone qui va avec évidement. Mais bon, quand on voit les tarifs avantageux du sans abonnement, qui voudrait prendre un abonnement à £30 ou + avec un téléphone usagé voire pas de téléphone et des offres Internet/minutes/textos pas forcément très intéressantes? Il y a bien sûr des petits malins qui vident leur compte bancaires mais si jamais ces personnes reviennent plus tard pour travailler au Royaume-Uni, ça risque d’être un soucis parce qu’ils devront de l’argent, seront blacklistés, et leur score de crédit sera mauvais (indispensable pour louer un appart à son nom/prendre un abonnement de téléphonie ou gym).

Après avoir utilisé Three un moment (ils proposaient jusqu’en 2015 internet illimité pour £15), j’utilise maintenant Giffgaff. Le réseau est bien meilleur et le coût aussi! Chez Three j’avais souvent des soucis de réseau (particulièrement dans les pubs où je ne captais rien). J’ai aussi utilisé O2 pour le boulot et suis également satisfaite du réseau.

Si vous avez d’autres bons plans en matière de téléphonie ou des arnaques à éviter, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

 

Impôts et retraite Français de l’étranger


2013
02.17

Ce mercredi 13 Février 2013, j’ai assisté à une conférence organisée pour les Français à Londres par rapport aux impôts et à la retraite pour les Français résidant au Royaume-Uni. Présentée par Bérangère Hassenforder* et organisée par les anciens des écoles de commerce de Rouen et Reims, c’était une occasion d’y apprendre plusieurs choses sur la fiscalité britannique. Voici un résumé de ce qui a été abordé ainsi qu’un complément d’information que j’ai ajouté pour chaque point:

Salaires: Les niveaux d’impôts sont les suivants pour l’année fiscale 2012-2013 (jusqu’à Avril 2013):

  • 0% pour des salaires inférieurs à £8,105
  • 20% pour des salaires entre £8,106 et £42,475
  • 40% pour des salaires entre £42,476 et £150,000
  • 50% pour des salaires de + de £150,000

C’est à dire que si vous gagnez un salaire de £20,000. Vous ne serez pas taxés jusqu’à £8,105 mais au delà, 20% d’impôts sera appliqué.


Au delà des impôts, il y a également la contribution au National Insurance déduite du salaire dont voici le calcul:

  • 0% pour des salaires inférieurs à £7,592
  • 12% pour des salaires entre £7,592 et £42,484
  • 2%  pour des salaires entre £42,484 et £150,000

Complément Voilà Londres: Il existe plusieurs sites pour calculer le montant net du salaire anglais, comme iknowtax, très efficace surtout quand on arrive en Angleterre et que l’on ne sait pas quel salaire final on touchera. Pour plus d’informations, Money Saving Expert a un article très bien fait.

argent livres sterling

Epargne cash ISA: Si vous avez de l’argent de côté, épargnez. Le premier compte au taux intéressant est l’ISA (Individual Saving Account). L’ISA est une enveloppe fiscale que l’on peut souscrire auprès de différents organismes qui n’offrent pas tous les mêmes placements. Il existe le Cash ISA limité à £5,760 en 13/14   et le Stock and shares ISA limité à £ 11,520. Les placements effectués dans le cadre de l’ISA fructifient hors fiscalité et restent accessibles, selon le fournisseur, vous avez accès à des produits différents.

Pour l’année fiscale 2013-2014, chacun peut placer jusqu’à £5,760 dans un cash ISA et reçoit un intérêt à la fin de la période et aucune taxe à payer. On peut ouvrir chaque année un nouveau cash ISA. Les intérêts des comptes des années précédentes restent exempts d’impôts.

Complément Voilà Londres: D’après mes recherches personnelles, le montant des intérêts du cash ISA est calculé au pro-rata du temps que l’argent est sur le compte. Il existe plusieurs types de comptes, certains cash ISA demandent de mettre l’argent de côté pendant 1 an ou 2 ans, d’autres où l’argent est accessible n’importe quand. Dans certaines institutions bancaires, le taux du cash ISA est actuellement à 1,75% pour cette année ou à 2% si on bloque l’argent pendant 1 an.

Retraite: Le montant de la retraite au Royaume-Uni est faible. Si l’on a travaillé 30 ans en Grande-Bretagne, l’Etat britannique reversera £107,45 par semaine soit £5,587.4 annuel! Cependant, il existe d’autres possibilités comme, La Personal Finance Society est la PFS, la Chambres des Independants du Patrimoine, la CIP. Donc mieux vaut cotiser au plus tôt. Un partie des entreprises britanniques proposent des ‘schemes’, des plans qui proposent de cotiser une partie de leurs poches pour vous si vous cotiser également via une déduction de votre salaire. Changement en vue: En 2018, il sera obligatoire pour les entreprises de cotiser 3% du salaire et obligatoire pour les employés également de cotiser 4% et l’Etat ajoutera 1% (plan NEST). Affaire à suivre donc.

Impôt sur les successions: Au Royaume-Uni, aucun impôt pour toute succession dont la valeur est inférieur à £325,000 mais au-delà 40% sera appliqué. En France, ça fonctionne différement, on bénéficie d’un abattement (différent en fonction des liens familiaux) de 100 000€ pour un parent qui cède des biens à son enfant (c’est à dire aucun impôt sur ce montant) puis un pourcentage s’applique en fonction du montant. Par exemple, si la valeur après abattement s’élève entre 15 932€ et 552 324€, 20% de ce montant sera reversé à l’Etat.

*Bérangère Hassenforder est conseillère financier indépendant et également titulaire du Diplôme Avancé de la planification financière et d’un diplôme d’études supérieures spécialisé en gestion de patrimoine international. Bérangère est un membre de la SSP (Société Personal Finance) au Royaume-Uni et du PIC français («Chambre des Indépendants du Patrimoine», un organisme indépendant de conseillers financiers). Vous pouvez d’ailleurs la rencontrer, le premier rendez-vous est gratuit. Retrouvez les informations sur le cabinet qu’elle dirige à Londres sur le site d’Anthony&Co.

Londres en bus


2012
10.21

Pour préparer votre voyage à Londres, prendre un bus à Londres est incontournable, presque une attraction en tant que. Le must? Prendre un bus à impériale (appelé double-decker) et s’asseoir sur les sièges devant au premier étage, vue et sensations garanties puisque les chauffeurs de bus à Londres sont connus pour ne pas être tendres sur la route. Pas besoin de faire la visite avec les compagnies spécialisées dans la visite de la ville en bus (d’ailleurs je l’ai fait moi-même, en général £20 pour une journée et les sièges sont presque toujours pris, donc être debout pour ce prix, on s’en passe), autant prendre les bus de la ville.

DSC08852

Pour les bons plans transport à Londres, plusieurs choses à savoir:


1. Si vous tenez à monter dans un bus dans le style classique (ou appelé Heritage bus) où l’on monte par l’arrière, sachez qu’il ne reste que deux lignes de bus qui en proposent: le 9 et le 15, et encore pas tous les services seront dans ce style (5 pour chacun sont en service). Sinon pour toutes les 700+ autres lignes de bus, attendez-vous à des bus toujours rouges et pour la majorité à étage mais plus modernes (comme sur la photo).

2. Quand sont les prochains bus à cet arrêt? Sur cette page de Transport for London (TFL), il vous suffit d’entrer le nom de l’arrêt et vous aurez la liste des bus arrivant dans la demi-heure. Très pratique quand on sort du travail notamment. Cette application existe aussi sur les smartphones. D’ailleurs les bus londoniens sont en service tous les jours mais à des horaires un peu moins fréquents les dimanches.

3. Organiser son voyage à Londres d’un point A à une point B. TFL a mis au point un planificateur de trajets en ligne qui vous permet de choisir des itinéraires pour visiter Londres en bus ou autre moyen de transport à un jour donné et quels moyens de transport vous souhaitez utiliser.

4. Les bus touristiques à Londres: une carte de Londres très bien faite avec plusieurs bus circulant dans le centre-ville. Par exemple:

  • le bus 9 va faire Trafalgar Square – Green Park – Knightsbridge (Harrods)
  • le bus 10: St Pancras – Oxford Street – Knightsbridge
  • le bus 15: Tower Hill (Tour de Londres) – Cathédrale St Paul – Trafalgar Square – Piccadilly Circus
  • le bus 148: Westminster (Big Ben) – Hyde Park Corner – Notting Hill
  • le bus 453: Baker Street (Madame Tussauds/Musée de Sherlock Holmes) – Oxford Circus – Trafalgar Square – Westminster

D’ailleurs, les cartes de métro à Londres sont gratuites et en libre-service dans toutes les stations de métro, ce n’est pas comme à Paris où il faut 20 minutes de queue et demande gentiment à l’agent RATP. Vous pouvez consulter la carte du métro londonien ici avec les zones.


5. On paye le prix d’un trajet et il n’y a pas de validité d’une heure comme dans de nombreuses villes en France.

  • £2,40: le prix d’un trajet dans un bus à Londres en liquide si vous ne possédez pas de Travelcard ou Oystercard depuis juillet 2014, les bus londoniens n’acceptent plus de paiement en cash, vous pourrez par contre payer avec une carte bancaire contactless (même tarif que si vous avez une Oystercard, donc £1,50 en 2016).
  • £1,50: si vous possédez une Oystercard et vous n’avez pas d’abonnement en 2016.
  • £4,50: vous ne serez pas débité de plus de £4,50 sur votre Oystercard si vous ne prenez que des bus dans la journée.
  • £21,20: le prix d’une Travelcard de 7 jours bus only. Astuce: peut commencer n’importe quel jour de la semaine.

Et pour finir, il n’y a pas de zones pour les bus contrairement au métro. On peut donc prendre un bus en zone qui nous emmène en zone 2, ça ne change rien, ç’est le même prix.